Orsay était plus fort, mais Le Creusot aurait très bien pu l’emporter.

C’est un peu l’histoire du lièvre et de la tortue…

Le Creusot a pris de l’avance en première période, puis petit à petit à vu son capital baisser, a vu Orsay revenir à égalité à 20 partout, a repris l’avantage 23-20 grâce à un drop, mais a finalement encaissé l’essai de la défaite à la 77ème minute.

C’est forcément rageant, car même si Orsay a présenté une équipe très athlétique et très joueuse, capable d’imprimer son rythme, les barbelés longtemps dressés par la défense «bleu et rouge» ont semblé un rempart qui pouvait tenir. Oui mais voilà, cela n’a pas suffi.

Et après une belle période marquée par deux très beaux essais inscrits par Julien Deleplanque, puis par Sébastien Pourprix, la mécanique parisienne s’est mise en route. D’abord pour commencer à réduire le score juste avant la pause ; Ensuite pour, tel un rouleau mécanique, se montrer capable d’inscrire au total 4 essais, dont trois collectifs.
En fait, tout au long du deuxième acte, les Creusotins se sont laissés acculer, n’ont pas su se dégager proprement et longuement et se sont donc retrouvés sous la pression incessante de leurs adversaires.

Si forcément cette défaite fait mal au COCB, il n’en demeure pas moins que la prestation a été plutôt bonne que mauvaise.
Il a juste manqué la victoire pour que ce soit parfait creusotin.
Mais le bonus défensif est aussi un point important.

Rédaction et Photos : Alain BOLLERY

Le film du match

5ème : Belle progression creusotine à la suite d’un ballon capté en touche par Herbin. Catinot ajuste un drop (3-0)
12ème : Pénalité de Carrère pour Orsay de 35 mètres (3-3)
16ème : Catinot profite d’un ballon gardé au sol pour ajuster une pénalité de 40 en face (6-3)
20ème : Manu Herbin s’échappe côté droit, mais la dernière passe avec Bourillot est mal négociée.
23ème : Le Creusot prend une pénal’touche avec un ballon parfaitement capté par Toti. Le jeu déroule jusqu’au centre et Julien Deleplanque inscrit un essai rageur au pied du poteau gauche. Un essai transformé par Catinot (13-3).
31ème : Très bonne défense des Creusotins qui dressent les barbelés.
35ème : Belle chandelle de Catinot, mal réceptionnée par les Parisiens. Vialay récupère le cuir mais échoue à un mètre. Le ballon ressort et Pourprix marque au pied du poteau droit. Essai transformé par Catinot (20-3).
40ème : Après avoir longtemps résisté, les Creusotins se font avoir sur un long coup de pied transversal à gauche. Rodrigues récupère le cuir et marque en coin (20-8)
44ème : Essai collectif d’Orsay transformé par carrère (20-15).
65ème : Après un carton blanc à Ravulo, Orsay prend la pénal’touche et inscrit un nouvel essai collectif, non transformé (20-20).
69ème : Catinot profite d’une belle progression de ses avants pour ajuste un drop de 30 mètres (23-20).
77ème : Nouvel essai collectif d’Orsay à la suite d’une pénal’touche (23-25).
80ème : Catinot tente un vain un ultime drop.

0 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent
«On a payé cash nos erreurs» estime Romain Rouchon
Article suivant
Le Creusot a offert la victoire 27/16 au PUC