L’entraîneur du Creusot a quand vu du positif…

«On en a pas marre de donner le match…»
Le coup de sifflet final venait tout juste d’être sifflé que Romain Rouchon a rassemblé les joueurs au milieu du terrain au Parc des Sports.

Il avait du mal à digérer la défaite que Le Creusot venait d’enregistrer face aux Parisiens d’Orsay.
Et il ne s’est pas gêné pour le dire aux joueurs.

Mais s’il a vu du négatif dans ce qui a amené les «bleu et rouge» à perdre, l’entraîneur a aussi vu du positif : «On a fait une très bonne première mi-temps.
On a scoré et on a était de toute évidence dans de bonnes dispositions.
Malheureusement, ensuite, on a payé cash nos erreurs.

On leur a donné de quoi nous mettre la pression. Il fallait sortir des ballons au pied plus long.
On a eu trois occasions de sortir avec un jeu au pied simple et basique et on ne l’a pas fait.
Et à l’arrivée, on a pris deux essais sur des groupés pénétrants. C’est frustrant».

L’autre point positif, Romain Rouchon l’a fait dans le constat :
«On perd de deux points contre une équipe qui a disputé les demi-finales de fédérale 2, alors que nous a failli descendre. La progression est donc là. Mais on ne peut pas de satisfaire de ce seul constat. Il faut maintenant gagner, avoir des résultats».

Kévin Catinot voulait lui retenir la «bonne rentrée dans le match», face à une équipe difficile. «Ils étaient athlétiques et même en menant 20-3 on savait que ce serait compliqué».

Rédaction et Photo : Alain BOLLERY

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
C’était vendredi la grande journée «moules frites» du COCB
Article suivant
Le Creusot battu 23/25 par Orsay peut rager