Les Creusotins ont rendu une copie bien pâle. Ils auraient pourtant pu gagner, mais à 14 contre 15 c’était compliqué et ils ont baissé pavillon en fin de match.

Maintenant il va falloir se concentrer sur le maintien.

C’est forcément rageant. La semaine dernière, à Bourges, les Creusotins s’étaient émus de ne pas avoir vu un joueur de Bourges sanctionné par d’un carton rouge pour un placage cathédrale. Ils n’ont donc rien dit ce dimanche quand Dubois a pris un rouge pour une faute semblable. Quand les règles du rugby sont appliquées il ne faut rien trouver à redire. Et ce n’est certainement pas la faute de l’arbitre si ce dimanche Le Creusot s’est incliné face à Epernay.

Les Creusotins n’ont pas été à la hauteur de l’événement et c’est forcément un peu inquiétant. On dit parfois qu’il vaut mieux un bon Crémant de Bourgogne qu’un mauvais Champagne.
Ce dimanche au Parc des Sports, par une température automnale, on n’a pas eu droit à un bon Crémant, pas plus qu’on a eu droit à un excellent Champagne. Mais il n’en demeure pas moins que les joueurs d’Epernay ont mérité leur victoire.

Et s’ils avaient été moins gourmands avant la pause, en prenant les points sur les nombreuses pénalités dont ils ont bénéficié, plutôt que de vouloir absolument trouver la terre promise, sans doute qu’ils auraient mené au score. Mais en produisant de nombreuses attaques, il est finalement fort logique qu’ils ont inscrit deux essais, contre zéro au Creusot qui s’en est remis à la seule botte de Kévin Catinot, qui a raté trois fois la cible, dont une sur drop.

Sans doute qu’avec une extrême réussite Le Creusot aurait pu l’emporter, puisque c’est seulement à la 77ème minute qu’Epernay a inscrit, de justesse, en coin droit, l’essai de la victoire. Rageant qu’en on sait que trois minutes auparavant, le COCB avait poussé les visiteurs à la faute, après avoir dressé les barbelés en défense. Mais les Creusotins manquèrent de lucidité pour conserver la balle et finirent donc par la rendre à l’adversaire.

Et le match se termina sur une dernière pénalité, volontairement ratée par l’ouvreur d’Epernay, pour que l’arbitre siffle la fin du match.
Pour le Creusot, il y a du pain sur la planche. Il faudra savoir être costaud pour aller chercher un résultat à Ris Orangis, avant de recevoir Nuits pour un derby bourguignon qui sentira forcément la poudre.

Rédaction et Photos : Alain BOLLERY

Le film du match


1ère : Faute d’Epernay, Catinot ouvre le score (3-0)
6ème : Catinot double la mise sur une nouvelle faute (6-0)
8ème : Belle relance à la main, mais Deleplanque perdu la balle.
18ème : Carton rouge à Dubois pour un placage cathédrale.
22ème : Carton blanc à Dichant pour une faute à 2 mètres de la ligne, sur une échappée du centre Frkataulavelua d’Epernay.
32ème : En-avant du 2e ligne d’Epernay Dufrenois, à un mètre de la ligne, à la sortie d’une mêlée.
40ème : Pénalité de Lo de 20 mètres (6-3)
42ème : Essai de Lo qui prend le trou et va sous les poteaux. Essai qu’il transforme (6-10)
49ème : Faute sur progression du COCB. Catinot passe la pénalité (9-10)
53ème : Catinot rate un drop, puis une pénalité sur retour à la faute.
57ème : Lo rate une pénalité pour Epernay.
61ème : Carton blanc au 3ème ligne Ory d’Epernay, pour un en-avant volontaire. Le Creusot prend deux pénal’touche.
65ème : Faute d’Epernay. Pénalité de Catinot (12-10)
68ème : Catinot rate une pénalité de 40 mètres.
74ème : Faute d’Epernay sur une attaque avec une belle défense du Creusot.
77ème : Essai en coin droit de Jacquin. Essai non transformé (12-15)
81ème : Lo rate volontairement une pénalité. Match terminé.

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Saint-Firmin : Stage de préparation pour les jeunes U14 de MAC XV
Article suivant
Les séniors B nous font plaisir 58/12 face à Epernay